Des études sur de longues années ont montrées l’influence de la météo sur le comportement des bars. Ils sont capable de prévoir les positionnements futurs des vents de 24 à 36 heures à l’avance. Cette connaissance leur permet de choisir comme terrain de chasse, à la fois, les postes les plus exposé comme les plages ou les plus abrités, comme les estuaires.

Les bons secteurs changent

donc alternativement, en fonction des orientations du vent et contrairement à une légende tenace, même le vent d’Est crée des spots excellents, mais seulement en période estivale et à condition de pêcher sur des spots avec vent de face.

On classe les postes en trois groupes distincts suivants les vents dominants d'une région que ce soit de manière constante ou plus saisonnière. Les postes de vent de face, de dos et de travers. Les deux premiers cas sont toujours intéressant, le troisième médiocre, surtout avec des leurres.

La pluie n’a pas d’incidence directe sur le comportement des bars, sauf en cas d'étiage ou d'inondation en estuaire. On ne peut en dire autant de la forte chaleur ou des baisses soudaines des températures.

Vous n'avez pas les droits pour poster un commentaire, veuillez vous enregistrer